Membre des Clubs
         

Bienvenue sur les pages personnelles d'un membre de l'U. T. F.

Dernières mises à jour le 5 juin 2016

 


 Utilisation de la Télégraphie ...

Russie - La Marine

CQ de F5JBR...CQ de TM0AIN...CQ de FBC5JBR TEST ...CQ de TM5B TEST  


L'OM et ...

sa famille
sa station
son trafic
son QTH
son LOG
Aide aux premiers QSOs CW
QSO type pour débutant CW
le code Q
le plan de Bande HF - Région 1
les abréviations
le trafic en QRP
son ami FR5FD
ses pages WEB préférées

L'OM et les émissions
en télégraphie ...
La télégraphie ... Généralités
Russie :  les Habitudes
Russie : la Marine
Russie : Armée russe - le trafic
dans l'armée française
dans l'armée chinoise

L'OM et son service QSL ...
Principes
ses QSLs
les E-Qsls
Demander une QSL

L'OM et les concours ...

les concours (ma façon de faire)
mes résultats concours
les règlements
les concours pour SWL
le format Cabrillo V3.0
les résultats des stations francophones
les autres pages WEB sur les concours

L'OM et les antennes ...
Généralités
Mes antennes

L'OM et les écoutes ...

les écoutes en général
les indicatifs
Les carnets d'écoutes
la face cachée du TX ...
Qui d'autre sur les bandes RA ...
Rajouter une fréquence


L'OM et ses challenges

son DXCC : généralités
son DXCC : L'Afrique
son DXCC : L'Amérique du Nord
son DXCC : L'Amérique du Sud
son DXCC : L'Asie
son DXCC : L'Europe
son DXCC : L'Océanie
son DDFM

mais aussi ...

les RA en Algérie jusqu'en 1962
le REF-UNION
l'ADRA 01

SetiHome

L'OM et l'apprentissage
du code morse ...
Apprendre le code morse
le code morse : les signes
le code morse : leçon 1 
le code morse : leçon 2
le code morse : révision 1
le code morse : leçon 3
le code morse : révision 2
le code morse : leçon 4
le code morse : révision 3
le code morse : leçon 5
le code morse : révision 4
le code morse : leçon 6
le code morse : révision 5
le code morse : leçon 7
le code morse : révision 6
le code morse : leçon 8
le code morse : révision 7
le code morse : leçon 9
le code morse : révision 8
le code morse : leçon 10
le code morse : révision 9
le code morse : leçon 11
le code morse : révision 10
le code morse : leçon 12
le code morse : révision 11
le code morse : leçon 13
le code morse : révision 12
le code morse : leçon 14
le code morse : révision 13
le code morse : leçon 15
le code morse : révision 14
le code morse : leçon 16
le code morse : révision 15
le code morse : leçon 17
le code morse : révision 16
le code morse : leçon 18
le code morse : révision 17
le code morse : leçon 19
le code morse : révision 18
le code morse : leçon 20
le code morse : révision 19
le code morse : améliorer votre vitesse - textes en Français
le code morse : améliorer votre vitesse - textes en Anglais
le code morse : améliorer votre vitesse - textes en Allemand
le code morse : améliorer votre vitesse - textes en Hollandais
le code morse : améliorer votre vitesse - textes en Italien
le code morse : améliorer votre vitesse - textes en Espagnol
apprendre à manipuler

L'OM et les cours de morse sur l'air ...

le code morse : les cours de l'U. T.F.  au format MP3
le code morse : les cours de F5LBD Michel


La Marine Russe et la télégraphie

La Marine russe est sans doute la dernière marine qui utilise encore sur une si grande échelle « la télégraphie ». Je les remercie.

Les Russes savent que tout ne peut pas être converti « en dollars » (ou en Euros) : La « course aux matériels modernes et rentables ???» coûtent chers, tandis que les systèmes de communication traditionnels comme la télégraphie ont encore leurs avantages … comme la simplicité, la fiabilité, l'immunité au bruit, et la discrétion …

La Marine russe est composée d'un État-Major , de 4 flottes importantes et d'une Flottille auxiliaire :

La flotte maritime militaire de Russie (en russe : Военно-Морской Флот (ВМФ) - Voïenno-Morskoï Flot (VMF)) est la composante navale des Forces armées de la Fédération de Russie. La désignation internationale des navires de guerre russes est RFS - « Russian Federation Ship ».

Le commandant en chef des Forces navales russes est l'amiral Viktor Tchirkov depuis le 6 mai 2012.

  • l'État Major : HQ, Moscou – RAA et RIW

  • La flotte de la Baltique : HQ, Kaliningrad – RMP

  • La Flotte de la mer Noire : HQ, Sébastopol - RCV

  • La Flotte du Nord : HQ, Severomorsk/Murmansk - RIT

  • La Flotte du Pacifique : HQ, Vladivostok - RJS

  • La Flottille de la Mer Caspienne : HQ, Astrakhan - RKN

Ses missions :

La Marine Russe est une vue des forces armées. Elle est conçue pour la protection armée des intérêts de la Russie, la conduite des opérations de combat dans la mer et les théâtres océaniques de la guerre. La Marine Russe est en mesure de livrer des frappes nucléaires sur des cibles de l'ennemi au sol, de détruire tout ou partie de sa flotte, de ses bases militaires ou civiles stratégiques. Elle peut également permettre, de manière rapide, le déploiement de forces terrestres dans des théâtres à travers le monde.

À l' heure actuelle, la Marine a les objectifs suivants:

  • décourager l'utilisation de la force militaire ou la menace de la force contre la Fédération de Russie;

  • protéger les moyens militaires à la souveraineté de la Russie, allant au-delà de son territoire dans les eaux intérieures et la mer territoriale, les droits souverains dans la zone économique exclusive et le plateau continental, ainsi que la liberté des mers ;

  • maintenir la sécurité et assurer la continuité des activités économiques maritimes de la Fédération de Russie sur tous les océans ;

  • assurer une présence navale de la Fédération de Russie sur l’ensemble des océans ;

  • participer, avec la communauté internationale, aux diverses interventions de maintien de la paix et d'actions humanitaires, voire même militaire, qui répondent aux intérêts de la Fédération de Russie.

Les Navires de la Marine Russe en 2016 :

BF – Flotte de la Mer Baltique, BSF – Flotte de la Mer Noire,NF – Flotte du Nord,

PF – Flotte du Pacifique,CF – Flottille de la Mer Caspienne

 - Les sous-marins :

Classe

BF

BSF

NF

PF

CF

Total

Sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) - (SSBN)

-

-

8

5

-

13

Sous-marin nucléaire lance-missiles de croisière (SSGN)

-

-

4

5

-

9

Sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) (SSN)

-

-

13

5

-

18

Sous-marin nucléaire Mission spéciale (SSAN)

-

-

8

-

-

8

Sous-marin « usage » spécial (SSA)

-

-

1

-

-

1

sous-marin classique (diesel) (SS)

2

6

7

8

-

23


Nombre de sous-marins : 72


- Les navires de surface :


Classe

BF

BSF

NF

PF

CF

Total

Porte-aéronefs (CV)

-

-

1

-

-

1

Croiseur nucléaire lance-missiles (CGN)

-

-

2

1

-

3

Croiseur lance-missiles (CG)

-

1

1

1

-

3

Grand destroyer lance-missiles (DDGS)

-

1

5

4

-

10

Destroyer lance-missiles (DDG)

2

-

1

3

-

6

Corvette lance-missiles (FFC)

4

-

-

-

-

4

Frégate lance-missiles (FFG)

2

3

-

-

2

7

Petits navires anti sous-marins (FSS)

6

6

6

8

-

26

Corvette missiles guidés (FC)

4

6

2

4

3

19

Corvette lance-missiles guidés (PGM)

8

5

-

11

1

25

Corvette (FS)

-

-

-

-

4

4

Gunboats (PG)

-

-

1

-

5

6

Dragueurs de mines (MSO)

-

7

4

2

-

13

Base de dragueurs de mines (MSC)

5

2

6

7

2

22

Dragueurs de mines côtiers (MSI)

9

2

1

1

5

18

Bâtiment de débarquement de chars (LST)

4

7

4

4

-

19

Engins de débarquement aéroglisseurs (LCAC)

2

-

-

-

-

2

Navire de débarquement (CM)

9

5

4

4

7

29


Nombre de navires de surface : 209


La flotte de la Mer Baltique

La flotte de la Baltique (en russe : Дважды Краснознамённый Балтийский флот) est la flotte de la marine russe, présente dans la mer Baltique. Son quartier-général est situé à Kaliningrad.

L'éclatement de l'Union soviétique a privé la Flotte de la Baltique des bases clés en Lettonie, en Lituanie et en Estonie, en laissant Kaliningrad Oblast comme seul débouché naval libre de glace de la Flotte de la mer Baltique. Kaliningrad Oblast est le siège de la Flotte russe de la Baltique de la Marine et le site de l'un de ses deux principales bases navales de la région, Baltiisk. Les forces armées stationnés à Kaliningrad sont de taille comparable « à l'ensemble de l'armée polonaise »…

Cette enclave russe est complètement coupée du reste de la Russie par la Pologne et la Lituanie. Les changements dans le système fédéral de la Russie au cours des dernières années ont permis à certaines régions un gain d'autonomie considérable, notamment Kaliningrad, où la « zone franche Jantar » a été mise en place. L'autre grande base de la Flotte de la Mer Baltique est à Kronstadt, un satellite-ville de Saint-Pétersbourg situé à l'île Kotlin dans le golfe de Finlande, environ 29 km au NO de Saint-Pétersbourg. L'île est à environ 12 km de long avec une largeur maximale de 2 km, et de la base navale de la Flotte russe de la Baltique occupe environ la moitié de l'île.

La Baltic Fleet (BF) - est la grande unité stratégique opérationnelle de la marine russe dans la mer Baltique.

Elle est défendue par une brigade d'infanterie de marine. De cet endroit plutôt exposé, la flotte contrôle des bases navales à Kronstadt et Baltiisk.

Elle est organisée avec une division de navires de surface, une brigade de sous-marins diesel, unités de navires auxiliaires et S & R, l'aviation navale, les unités de troupes côtières, le soutien logistique du combat et des unités de soutien spéciales.

Les tâches principales de la Flotte de la Baltique sont les suivantes:

pour protéger la zone de production et les régions économiques, la suppression des activités de production illégales;

d'assurer la sécurité de la navigation;

de remplir les actes de politique étrangère du gouvernement dans les régions économiquement importantes de l'océan mondial (visites, navires visites d'affaires, des exercices conjoints, des missions de maintien de la paix, etc.)

- Les stations « HQ » terrestres

QTH

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

KALININGRAD

RMP

VESTNIK

Siège de la flotte de la Baltique

ST. Petersbourg

RJC66


Centre émetteur ?

Balistique

RJD69

ISKATEL

base navale

Kronstadt

RJD85

SKAKUN

base navale


- Les transmissions quotidiennes :

La station directrice de Kaliningrad (RMP) utilsent plusieurs canaux pour communiquer avec ses navires.

Il y a au moins deux connexions journalières qui sont permanentes : une Broadcast et une autre en Duplex.

En cas de trafic supplémentaire ou d'activités spécifiques (exercices maritimes ou autres …) ou bien tout simplement pour écouler une quantité de messages plus importante … on le voit souvent en fin de cycle.

Le choix des fréquences varient selon le cycle : elles sont modifiées à chaque début de cycle ; au printemps (le 1er mars) ; en été (le 6 mai) ; à l'automne 'le 1er septembre et pour l'hiver (le 1er novembre).

- La liaison Broadcast : la transmission est toujours simultanée : au moins sur 2 fréquences

La station émet en permanence (suivant le trafic) et répète chaque information 2 fois, puis finit la transmission par « AR » (messages ou activations de modes) et par « K » (pour les messages d'alertes.
Ces transmissions peuvent êtres du Type :
- Messages « QTC » :
RMWZ de RMP QTC 103 36 1 1839 103 = SML = 93122 34492 29460 …et AR

- Activations de modes :
QSU1 (mode USB) : RME81 de RMP QSU1 QSX 4050 QWH 3594 AR
QRR3 (télégraphie automatique) : RLD64 de RMP QRR3 QDW 3522 AR
QYT4 (OFDM 12 Channels) : RCB de RMP QYT4 QSX 6044 QWH 5232 AR
QYT9 (FSK 75Bd/200Hz) : RCB de RMP QYT9 QSX 5456 QWH 4234 AR

- Message d'alerte « type XXX » :
XXX REO 62646 ABRAGAC 5024 6716 PUÔKA 6820 1997 LEWCA 5332 8536 K
XXX REO 71818 AKUND AROL 5835 2892 K

- La liaison Duplex : la transmission est toujours simultanée : au moins sur 2 fréquences (pour la station directrice)

Mêmes types de transmissions que pour la liaison Broadcast, avec en plus par les navires de messages « METEO NET » (informations complètes dans les paragraphe : METEO NET)

Pour information : ces messages sont très intéressants - Ils permettent aussi de pouvoir localiser les différents navires.

Les vaisseaux

Sous-marins : 2

Classe

Nombre

sous-marin classique (diesel) (SS)

2


Navires de surfaces : 55

Classe

Nombre

Destroyer lance-missiles (DDG)

2

Corvette lance-missiles (FFC)

4

Frégate lance-missiles (FFG)

2

Petits navires anti sous-marins (FSS)

6

Corvette missiles guidés (FC)

4

Corvette lance-missiles guidés (PGM)

8

Base de dragueurs de mines (MSC)

5

Dragueurs de mines côtiers (MSI)

9

Bâtiment de débarquement de chars (LST)

4

Engins de débarquement aéroglisseurs (LCAC)

2

Navire de débarquement (CM)

9



voir liste (répartition et Indicatifs) en fin d'article : comme il n'est pas « évident » d'identifier les différents navires, j'ai fait le choix de regrouper tous indicatifs répertoriés (navires et stations fixes) dans un seul et même tableau : le classement est alphanumérique.

La flotte de la Mer Noire

L'importance de la Mer Noire (en russe : Черноморский Флот, Tchernomorski Flot) et de la Flotte russe qui y est basée est notoire. En effet, l'activité des différents ports de la Mer Noire représente 30 % du total des exportations maritimes russes. Mais elle offre aussi un accès plus proche pour la Russie vers la mer Méditerranée et l'océan Indien, ce qui est important pour des raisons économiques et géopolitiques.

Le maintien de la Flotte de la Mer Noire est donc nécessaire, pour assurer que l' accès, ainsi que pour faire face à l' instabilité potentielle dans le Caucase.

Elle est aussi la plaque tournante logistique pour la « force d'intervention méditerranéenne » que la marine russe a décidé de former,.

Elle est la troisième plus importante flotte pour la marine russe, derrière les Flotte du Nord et du Pacifique, mais bien avant celles de la Mer Baltique et de la mer Caspienne.

La composition de la flotte est actuellement insuffisante pour ses missions. Il a seulement quelques vieux navires de l'époque soviétique :

- un croiseur lance-missiles,

- trois frégates,

- sept grands navires amphibies,

- un sous-marin diesel.

Elle n'a pas reçu de nouveaux navires de combat depuis près de 30 ans, alors que la quasi-totalité des navires qui la composent doivent être mis hors service assez rapidement.

Pour améliorer la situation, la Russie est en train de construire six nouvelles frégates « Talwar-class » et prévoit la modernisation de 6 sous-marins diesel.

La flotte va également obtenir quelques petits navires et canonnières missiles, ainsi que de nouveaux dragueurs. Mais tout ceci paraît bien insuffisant pour pouvoir remplir toutes les missions de la flotte ou de rétablir l'équilibre du pouvoir dans la mer Noire.

Des infrastructures à terre supplémentaires doivent être prévues, notamment à Novorossiisk. Toutefois, ce dernier port n'a pas les mêmes avantages que Sébastopol (emplacement et conditions climatiques) : en effet, Novorossiisk est soumis à un vent extrêmement fort connu sous le nom de « Bora ». Ce vent relativement imprévisible, avec des vitesses enregistrées à plus de 200 kms/heure, a déjà endommagé des navires qui étaient à quai. L'emplacement de Novorossiisk est également beaucoup moins central que celui de Sébastopol.

Pour toutes ces raisons, Novorossiisk ne peut jouer qu'un rôle complémentaire pour la flotte de la mer Noire, tandis que Sébastopol doit rester sa base principale pour l'avenir prévisible.

Ses missions :

La flotte de la mer Noire (BSF) est la grande unité stratégique opérationnelle de la marine dans la mer Noire.

Les tâches principales de la Flotte de la mer Noire sont les suivantes:

pour protéger la zone de production et les régions économiques, la suppression des activités de production illégales;

d'assurer la sécurité de la navigation;

de remplir les actes de politique étrangère du gouvernement dans les régions économiquement importantes de l'océan mondial (visites, navires visites d'affaires, des exercices conjoints, des missions de maintien de la paix, etc.)

Les stations terrestres

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

SEBASTOPOL

RCV

GVOZDIKA

Siège de la Flotte

Novorossiysk

RJE65

TOPOL

base navale

ODESSA




Ochakov




CHERNOMORSKOE




NOVOOZERNI




Feodosiya




Temryuk






- Les transmissions quotidiennes :

La station directrice de Sébastopol (RCV) utilise plusieurs canaux pour communiquer avec ses navires.

À la différence de la station directrice de Kaliningrad (RMP), RCV utilise un jeu de fréqunece permanent. Ainsi vous êtes sûr, suivant l'heure de l'écoute, de l'entendre sur : 4007, 3797, 5775, 10543, 15586, 19201, 21348 Khz.

Les navires quand à eux répondent sur 2 fréquences bien identifiées : 8345 kHz (fréquence nuit) et 12 464 kHz (fréquence jour).

Il arrive aussi fréquemment que la station directrice transmette au navire un QSY : afin de ne pas encombrer les fréquences.

Sur ces fréquences répertoriées vous pourrez donc entendre, soit du trafic « en broadcast », soit du trafic en duplex.

Le type de trafic est identique à celui entendu sur le réseau de la flotte du Nord : QTCs, messages de service, messages d'alertes « type XXX », transmissions d'informations pour écouler du trafic (ou fairre des tests de matériels) dans les modes QSU1 (USB voix), QYT9 (mode numérique 75 Bd 200 Hz : pour les stations fixes) et QYT4 (mode numérique OFDM 12 Channels pour les navires).

Les vaisseaux

Sous-marins : 2

Classe

Nombre

sous-marin classique (diesel) (SS)

6

Navires de surfaces : 45

Classe

Nombre

Croiseur lance-missiles (CG)

1

Grand destroyer lance-missiles (DDGS)

1

Frégate lance-missiles (FFG)

3

Petits navires anti sous-marins (FSS)

6

Corvette missiles guidés (FC)

6

Corvette lance-missiles guidés (PGM)

5

Dragueurs de mines (MSO)

7

Base de dragueurs de mines (MSC)

2

Dragueurs de mines côtiers (MSI)

2

Bâtiment de débarquement de chars (LST)

7

Navire de débarquement (CM)

5


voir liste (répartition et Indicatifs) en fin d'article :


La flotte du Nord

La flotte du Nord (en russe : Северный флот) est la plus puissante des quatre flottes formant la marine russe (VMF). Elle comprend notamment la moitié de ses sous-marins.

Son état-major est basé dans la ville de Severomorsk, dans l'oblast de Mourmansk et elle est commandée par l'amiral Vladimir Ivanovitch Korolev (depuis juin 2014).

Son navire amiral est le croiseur de bataille à propulsion nucléaire lance-missiles Pierre le Grand, de la classe Kirov.

Les stations terrestres

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

SEVEROMORSK

RIT

VOLFRAM

Siège de la Flotte du Nord

MURMANSK

RJD56

FLYUGER

base navale

SEVERODVINSK

RJD99

TVESTOK

base navale

POLARNYY



base navale

GRANITNYY



Base maritime (navires fusée lance-torpilles)

GADZHIEVO



Maritime Base, 12 Squadron Submarine)

OSTROVNOY



base navale

LOKANGA



?

URA GUBA



base navale

ARA



base navale

VIDAYEVO



Base de Maritime, 7 Division Submarine

NERPICH'YA



Base de Maritime, 18 Division Submarine

BOLSHAYA LOPATKA



base navale

MALAYA LOPATKA



base navale

YAGEL'NAYA



Base de Maritime, 24.31 Division Submarine

ANDREEVA



base navale

TERIBERKA



base navale

PECHENGA



Base de Maritime (sous-marins et des navires de guerre conventionnelles escorte)

OLEN'YA



base navale

PORT VLADIMIR



base navale

BELOMORSK



Base Maritime (Kola flottille, navires et sous-marins) - BelWMB

TIKSI

RLU8



- Les transmissions quotidiennes :

La station directrice de Séveromorsk (RIT) utilsent plusieurs canaux pour communiquer avec ses navires.

Tout comme la station RCV, RIT utilise des fréquences déjà identifées : dont 11155 Khz
Les vaisseaux

Sous-marins : 42

Classe

Nombre

Sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) - (SSBN)

8

Sous-marin nucléaire lance-missiles de croisière (SSGN)

4

Sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) (SSN)

13

Sous-marin nucléaire Mission spéciale (SSAN)

8

Sous-marin « usage » spécial (SSA)

1

sous-marin classique (diesel) (SS)

7


Navires de surfaces : 38

Classe

Nombre

Porte-aéronefs (CV)

1

Croiseur nucléaire lance-missiles (CGN)

2

Croiseur lance-missiles (CG)

1

Grand destroyer lance-missiles (DDGS)

5

Destroyer lance-missiles (DDG)

1

Petits navires anti sous-marins (FSS)

6

Corvette missiles guidés (FC)

2

Gunboats (PG)

1

Dragueurs de mines (MSO)

4

Base de dragueurs de mines (MSC)

6

Dragueurs de mines côtiers (MSI)

1

Bâtiment de débarquement de chars (LST)

4

Navire de débarquement (CM)

4

voir liste (répartition et Indicatifs) en fin d'article :


La flotte du Pacifique

La Flotte du Pacifique (en russe : Тихоокеанский флот, Tikhookeanski flot) fait directement face à la fois aux marines américaine, japonaise et chinoise. Pendant un certain temps oubliée de Moscou qui se situe à l’autre bout de la Russie, il semble qu’elle fasse aujourd’hui un peu plus partie des priorités de la marine étant donné les enjeux économiques et stratégiques de cette région. Elle dispose elle aussi de quelques SNLE et SNA et de navires de surface majeurs comme des destroyers et frégates. Ils sont basés à Magadan, Petropavlovsk ou Racovaya en plus de Vladivostok et lui permettent d’assurer un rôle de défense côtière et des SNLE plus qu’autre chose. Une division d’infanterie navale à 2 500 hommes et 5 bataillons (3 d’assaut, une de chars et une d’artillerie) lui est subordonnée.

Les stations terrestres :

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

VLADIVOSTOK

RJS


Siège de la Flotte du Pacifique

Petropavlovsk-Kamtchatski

RCC

DEANERY DEKANAT

base navale

MAGADAN

RTS


base navale ou d'un centre émetteur-récepteur

Sovetskaya Gavan

RJD93


base navale

Fokino (Base de Tir)

RJD97


base navale

RIBACHIY



Base navale - sous-marins

VILIUCHINSK



base navale

Abrek



base navale

Pavlovskoe



base navale

Ol'ga



base navale

Korsakov



base navale

ZAVETY Il'icha



base navale



- Les transmissions quotidiennes :

La station directrice de Vladivostok (RJS) doit aussi utiliser plusieurs canaux pour communiquer avec ses navires … mais la je ne parle qu'au « conditionnel » … en effet je n'ai entendu cette station que très rarement : seulement lorsqu'elle participe au réseau animé par la station « HQ » de la marine russe : RAA



Les vaisseaux

Sous-marins : 23

Classe

Nombre

Sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) - (SSBN)

5

Sous-marin nucléaire lance-missiles de croisière (SSGN)

5

Sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) (SSN)

5

sous-marin classique (diesel) (SS)

8

Navires de surfaces : 50

Classe

Nombre

Croiseur nucléaire lance-missiles (CGN)

1

Croiseur lance-missiles (CG)

1

Grand destroyer lance-missiles (DDGS)

4

Destroyer lance-missiles (DDG)

3

Petits navires anti sous-marins (FSS)

8

Corvette missiles guidés (FC)

4

Corvette lance-missiles guidés (PGM)

11

Dragueurs de mines (MSO)

2

Base de dragueurs de mines (MSC)

7

Dragueurs de mines côtiers (MSI)

1

Bâtiment de débarquement de chars (LST)

4

Navire de débarquement (CM)

4


voir liste (répartition et Indicatifs) en fin d'article :

La flottille de la Mer Caspienne

La flottille de la Caspienne (en russe : Каспийская флотилия, Kaspiiskaïa flotiliia) est la plus ancienne flottille de la Marine militaire russe, stationnée en mer Caspienne. Elle reçoit l'ordre du Drapeau rouge en 1945.

La flottille de la Caspienne (QG à Astrakhan) est rattachée pour emploi à la flotte de la Mer Noire. Elle a elle aussi été partagée en 1996 et comprend encore quelques petits bâtiments dont l’"Astrakhan". Une brigade indépendante d’infanterie navale lui est rattachée.

Les effectifs de la flottille ne cessent de croître, le contingent kazakh est envoyé pour servir de base à la Force navale du Kazakhstan. Pendant plusieurs années, la fédération de Russie maintient une force russo-turkmène basée à Astrakhan.

Le 7 octobre 2015, la marine russe devient la 3e au monde à utiliser des missiles de croisières en opérations en tirant une salve de 26 3M14T depuis la frégate Dagestan (Projet 11661K), et les corvettes lance-missiles Grad Sviazhsk, Uglitch et Velikiy Ustiug (Projet 21631) lors de l'intervention militaire de la Russie en Syrie.

Les stations terrestres :

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

CASPIYSK

RJD52

ZAZOR

Siège Caspienne Flottille

ASTRAKHAN

RKN


base navale

Mahachkala



base navale


- Les transmissions quotidiennes :

La station directrice de Caspiysk (RJD52) n'utilise qu'une seule fréquence pour communiquer avec ses navires … notamment assez souvent sur la bande des 80 mètres (entre 3500 kHz et 4000 kHz) … elle est donc plus souvent entendu en fin de journée et pendant la nuit, mais aussi plus régulièrement en automne et en hiver.

La Station d'Astrakhan (RKN) est elle aussi active sur des fréquences basses : 3690,5 Khz et 4765,5 kHz et une fois sur 7333,5 kHz
Les vaisseaux

Sous-marins : 0

Navires de surfaces : 29

Classe

Nombre

Frégate lance-missiles (FFG)

2

Corvette missiles guidés (FC)

3

Corvette lance-missiles guidés (PGM)

1

Corvette (FS)

4

Gunboats (PG)

5

Base de dragueurs de mines (MSC)

2

Dragueurs de mines côtiers (MSI)

5

Navire de débarquement (CM)

7


voir liste (répartition et Indicatifs) en fin d'article :

Le Siège de la Marine Russe :

Le siège de la marine russe à Moscou (RIW) est une station qui a des connexions avec l'ensemble des navires : touts flottes confondues.

Elle est souvent le lien pour les liaisons grandes distances, ainsi que pour les expéditions « lointaines » ; Elle a à sa disposition un grand nombre de centres de diffusion autour de Moscou.

Elle est très souvent appelée par les navires des autres flottes quand ces derniers n’arrivent pas à établir un contact avec leur correspondant habituel.

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

Saint Saint-Pétersbourg

RAA


NOUVEAU Siège des chefs d'état-major ?

MOSCOU

RIW

PROGRES

Siège de la Marine


- Les transmissions quotidiennes :

- La station directrice de Moscou (RIW) :

Elle utilise régulièrement les même fréquences : 14556, 11000 et 9145 kHz.

Elle répond aux appels des différents navires, mais est aussi assez souvent active dans les modes QSU1 (USB voix), QYT9 (mode numérique 75 Bd 200 Hz : pour les stations fixes) et QYT4 (mode numérique OFDM 12 Channels pour les navires).

- La station directrice de Moscou (RAA) :

Elle n'est active que plus « ponctuellement. Le plus souvent, les réseaux qu'elle anime sont en « Simplex ».

Les stations qui participent à ses prises de contact sont les station directrices des différentes flottes, mais aussi d'autres stations fixes ;

- 19032 kHz :

RAA contacte les stations : RJS ; RJD93 ; RJD97 ; RJD98 ; RJE67 : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3, QSU1, QYT9 et QYT4).

- 18273 kHz :

RAA contacte les stations : RCC ; RJS ; RJD97 ; RJE67 : : QSOs, échanges de QTCs et d'informations – fréquences - pour du trafic dans les modes QRR3, QSU1, QYT9 et QYT4).

- 16112 kHz

RAA contacte les stations : RCC ; RJS ; RJE67 : : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3, QSU1, QYT9 et QYT4).

- 15984 kHz

RAA contacte la station :: RJD52 : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3 et QYT4).

- 14587 kHz

RAA fait QSO (Échanges QSA et QAP) avec RJE57 – RCV – RJE65 : échanges informations - fréquences - pour du trafic dans les modes QRR3, QSU1, QYT9 et QYT4

- 14540 kHz

RAA contacte la station : RJD52 : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3 et QYT4).

- 13469 kHz

RAA contacte les stations : RJD52 ; RJH63 : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3 et QYT4).

- 13469 kHz

RAA contacte les stations : RCV ; RJE57 : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3 et QYT4).

- 12692 kHz

RAA contacte les stations : RMP ; RJC66 ; RJD69 ; RJD71 : QSOs, échanges de QTCs et d'informations pour du trafic dans les modes QRR3 et QYT4).



Autres fréquences entendues (toujours en simplex) : 10796, 10540, 9136, 8488, 8120, 7558, 6364, 3202 kHz

Les autres stations de la marine russe

On a aussi beaucoup d'autres stations qui sont rattachées à la marine russe ; on les appelles « les stations côtières» : ce sont des stations qui sont basées à terre et qui peuvent suppléer, pour le trafic ou pour la gestion des réseaux, les stations « HQ ». Leurs indicatifs d'appel sont connus, mais La liste est très incomplète.


Il y a aussi beaucoup d 'autres stations basées à terre, mais elles sont plus rarement entendues : de ce fait leur identification est beaucoup plus difficile.

D'autres bases, centres de formation, d'hydrographie, d'instituts, etc ...

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

KHABAROVSK (Vladimirovka)

RAB99

GERKULES

Centr. Kom./Syg. temps

MOSCOU (MANIKINO)

RJE56

SOKOL-2

centre de radiodiffusion à Moscou

KIRGHIZISTAN

RJH25

KAKTUS

centre émetteur-récepteur

KRASNODAR (MARTANSKAYA)

RJH63

GERAKL

Centr. Kom./Syg. temps

CHALDOVAR, KZ (Karabalta)

RJH66

MAREVO

Centr. Kom./Syg. temps

Vileyka, BLR

RJH69

ANTEY

Centr. Kom./Syg. temps d'infos

ARKHANGELSK (VOZHDORMA)

RJH77

ATLANT

Centr. Kom./Syg. temps

Nizhniy Novgorod

RJH90


Centr. Kom./Syg. temps

DRUZHNIY

RJH99


Centr. Kom./Syg. temps


Les stations Météo et hydrographique
Ces stations ne sont pas très souvent actives, mais on retrouve régulièrement leurs indicatifs comme destinataires de télégrammes (QTC : SML FOR RJD38 RFE73, etc ...).

station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

Baltic Fleet?

REG98


station météo ou hydrographique

Baltic Fleet?

RIF4


station météo ou hydrographique

La flotte de la Baltique

RJD38


station météo ou hydrographique


RJD90


station météo ou hydrographique

La mer Noire flotte

RJE73


station météo ou hydrographique

Moscou

RJH45


station météo ou hydrographique


RJH74


station météo ou hydrographique


Autres indicatifs : non alloués manque de renseignements

Ils ont été entendus, mais ne sont pas affectés : ils appartiennent probablement à l'une de ces bases:

  • RBN3 Extrême-Orient

  • RCY7 aviation navale, en Extrême-Orient

  • RCY79 Extrême-Orient

  • vérités RJC23. La flotte de la Baltique (ou du Nord), l'aviation navale peut-être

  • RJD77

  • RJD79 Flotte du Nord

  • RJD80 Flotte du Nord et de la Baltique

  • vérités RJD83. Flotte de la mer Noire, la mer Caspienne ou dans les environs (le sud. Russie)

  • RJD87

  • RJE54 Flotte du Nord

  • partie européenne de la Russie RJE67

  • vérités RJE71. La flotte de la Baltique

  • RJH52

  • RJH57

  • partie européenne de la Russie RJH71

  • RJH84 flotte de la Baltique?




Les Borders Naval forces :

- Les réseaux RMW :

Je pense que ces réseaux sont rattachés à l'ensemble des Gardes Fontières « Naval » à travers toute la Russie.


NOTE pour les Fréquences utilisées : entre parenthèse (H pour la période Hiver du 1er novembre au 29 février, P pour la période printemps du 1er mars au 5 mai, É pour la période été du 6 mai au 31 août et A pour la période automne du 1er septembre au 31 octobre)

Le réseau principal est le réseau 1 – RMW32 : avec des prises de contacts quotidiennes :


Réseau 1 – RMW32 :


RMW32 contacte 4 stations secondaires en simplex (RMW34 ; RMW36 ; RMW44 ; RMW46) ; RABZ étant l'indicatif collectif du réseau

Types d'échanges :

prises de contact pour QSOs (utilisent le Code ZSA pour QSA),

transmissions de message d'alerte types XXX

( avec tous les jours à 08H00z - XXX LR43 TENIÔESKAÂ PROWERKA 592 K),

messages :

Quand le message concerne l'ensemble des stations : la SD (station directrice) transmet le message, puis chaque station secondaire accuse réception du message,

Quand le message ne concerne qu'une seule station : après la prise de contact, la SD fait un QSY sur une fréquence annexe

Fréquences (en kHz)  :

3862 H, 4341 H, 5194 H, 5235 A, 5830 H (synchrone avec 7523), 7523 H (synchrone avec 5830), 7673 H, 7815 A, 7928 A, 8136 É,


Réseau 2 – RMW44 :

RMW44 contacte 6 stations secondaires (RFN32 ; RFN72 ; RFN73 ; RFN74 ; RFN76 ; RN77 ; RFN67 ) quotidiennement (RGS5 : Est l'indicatif collectif du réseau) en Simplex

Types d'échanges :

prises de contact pour QSOs (utilisent le Code ZSA pour QSA),

transmissions de message d'alerte types XXX

Message entendu : XXX RGS5 60697 SARSUZLA 2159 5920 K

messages :

Pas d'information pour le moment

Fréquences (en kHz)  :

4523 É, 5380 A, 5380 P,


Réseau 3 – RMW46 :

RMW46 contacte les stations secondaires RGR49 ; RGR87 ; RGR88 ; RGR89 ; RGR90 ; RGR91 ; RFH46 ; RGR94 ; RGR95 ; RDQ81 ; RGR96 ; RGR97 ; RGR98 ; RGR93 ; RGR92  quotidiennement (RGR99 : Est l'indicatif collectif du réseau) en Simplex

Types d'échanges :

prises de contact pour QSOs (utilisent le Code ZSA pour QSA),

transmissions de message d'alerte types XXX

Message entendu : XXX RGR99 60697 SARSUZLA 2159 5920 K (transmission similaires sur les réseaux 2 et 3)

messages :

RMW32 de RMW46 ZTC 03 27 29 2010 = 999 = RPHKW ZYFHCh ANPRK ZPYAJ LSDSU OKFGR DTBAÔ XNFOC JChLVX SHEOL XIÔAN ZGIWL LVAÔ KOBÛÔ UTKSCh LKÔIM KCUSM RODAB YZGHÂ DMYRI ÂRÛCR ÛOEJL TUREW EMQOZ MBÛIK 124 RPT AL K

la station secondaire répète le message


Fréquences (en kHz)  :

2913 A, 3547 H, 3750 A, 4527 A, 6836 H, 6956 A, 7080 É, 13912 É,


Réseau 4 – RMW56 :


RMW56 contacte les stations secondaires (RGT36 ; RGT49 ; RJV63 ; RGT48) quotidiennement en Simplex - (RMD99 Est l'indicatif collectif du réseau)

Types d'échanges :

prises de contact pour QSOs (utilisent le Code ZSA pour QSA),

transmissions de message d'alerte types XXX

Pas d'informations

messages :

RMW56 06 27 15 0945 = 504 = 34578 08964 45286 57004 67809 46748 77387 35006 68794 13994 65689 78904 68543 30203 36789 70992 56886 24224 75600 68795 46578 24667 78036 32543 09567 063 RPT ZAL ZLN AR


Fréquences (en kHz)  :

5810 H, 6860 H, 6956 H,


Réseau 5 – RMW32 :

RMW32 contacte les stations secondaires RGR49 ; RGR87 ; RGR88 ; RGR89 ; RGR90 ; RGR91 ; RFH46 ; RGR94 ; RGR95 ; RDQ81 ; RGR96 ; RGR97 ; RGR98 ; RGR93 ; RGR92  ponctuellement en Simplex

Types d'échanges :

prises de contact pour QSOs (utilisent le Code ZSA pour QSA),

transmissions de message d'alerte types XXX

Pas d'informations

messages :

RMW32 de RMW46 ZTC 03 27 29 2010 = 999 = RPHKW ZYFHCh ANPRK ZPYAJ LSDSU OKFGR DTBAÔ XNFOC JChLVX SHEOL XIÔAN ZGIWL LVAÔ KOBÛÔ UTKSCh LKÔIM KCUSM RODAB YZGHÂ DMYRI ÂRÛCR ÛOEJL TUREW EMQOZ MBÛIK 124 RPT AL K

la station secondaire répète le message

INFORMATION : à chaque « vacation » l'adresse des messages est toujours la même « 999 »

Particularités :

RMW32 appelle chaque station, lui transmet le message, lui fait répéter le message, puis lui transmet « SK »

Puis de nouveau cette procédure avec chaque station présente.

Quand une station ne répond pas aux appels, RMW32 passe à la suivante.

Mais après chaque contact qui a été finalisé 'transmission, puis répétition du message), RMW32 rappelle la station qui n'avait répondu …

les prises de contact se font « environ » une fois par mois

Fréquences (en kHz)  :

7160P, 7160 É, 7130A, 7160H

Apparemment, ils utilisent toujours la même fréquence


Réseau 6 – RMW32 :


RMW32 contacte les stations secondaires RFH39 ; RFH40 ; RFH41 ; RFH42 ; RFH43 ; RFH44 ; RFH45 ; RFH47 ; RFH49 ; RGH66 ; RKP65 ; RKP55 ; RKP65 ; RGF80 ; RFH42 ; RKP57 ; RKP60 ; RKP61 RKP63 ; RAW86 ; RJF72  ponctuellement en Simplex

Types d'échanges :

prises de contact pour QSOs (utilisent le Code ZSA pour QSA),

transmissions de message d'alerte types XXX

Pas d'informations

messages :

RMW32 de RMW46 ZTC 03 27 29 2010 = 999 = RPHKW ZYFHCh ANPRK ZPYAJ LSDSU OKFGR DTBAÔ XNFOC JChLVX … / … DMYRI ÂRÛCR ÛOEJL TUREW EMQOZ MBÛIK 124 RPT AL K

la station secondaire répète le message

INFORMATION : à chaque « vacation » l'adresse des messages est toujours la même « 999 »

Particularités :

RMW32 appelle chaque station, lui transmet le message, lui fait répéter le message, puis lui transmet « SK »

Puis de nouveau cette procédure avec chaque station présente.

Quand une station ne répond pas aux appels, RMW32 passe à la suivante.

Mais après chaque contact qui a été finalisé 'transmission, puis répétition du message), RMW32 rappelle la station qui n'avait répondu …

les prises de contact se font « environ » une fois par mois


Fréquences (en kHz)  :

7160P, 7160 É, 7130A, 7160H

Apparemment, ils utilisent toujours la même fréquence




- Les réseaux RAL2 :

Ce réseau est rattaché à la flottille de la Mer Caspienne (ASTRAKAN) : probablement des gardes frontières maritimes … La station directrices est RAL2

Ce réseau est divisé en 3 sous réseaux (Note : quand on veille le réseau on entend bien la station directrice qui passe d'un réseau à l'autre)

Réseau 1

RFH2 , RDU2, RHW2, RBL71, RHM2,(RBL62)

Réseau 2

RGH2, RMW2, RHQ2, RBL66, RBI2, (RBL672, RIB2)

Réseau 3

RLM2, RKA2, RBL70, RLO2

Fréquences utilisées : entre parenthèse (H pour la période Hiver du 1er novembre au 29 février, P pour la période printemps du 1er mars au 5 mai, É pour la période été du 6 mai au 31 août et A pour la période automne du 1er septembre au 31 octobre)

Réseau 1 : 7861 H, 9933 É, 12807 H,

Réseau 2 : 4979 H (heures impaires), 6989 A, 7019 É, 7861 A, 9933 H, 10263 A, 10425 É, 13975 P, 13975 A, 14975 É

Réseau 3 : 2003 H, 4051 H, 4563 A, 4979 H (heures paires), 5823 A, 5947 P,




- Le réseau RQO61 :

Ce réseau est présent tous les jours (sauf les samedis et dimanches) sur 6905 kHz.

La Station directrice RQO61 contacte à 06H00z et à 10H00z les stations secondaires (RIK ; RSU8 ; RPB ; RFY ; RAN64 ; RAN65 ;  RAN66 ; RAM69 ; RCD54) en simplex.

Exemple de trafic :

Trafic en RTTY (ou ZOR ???),

puis Qso en télégraphie (0547z) :

VVV RIK de RQO61 QSA ? K
VVV RQO61 de RIK QSA4 QSA ? K
RIK de RQO61 QSA 4 OP 4 NIL K
RQO61 de RIK OK OP1 NIL SK

et à nouveau Trafic en RTTY (ou ZOR ???)
Fin vers 05H57z


puis à partir de 06H00z :
RSU8  de  RQO61  QSA ? K
de  RSU8  QSA 4 K
de  RQO61  QSA4 NIL SK K
de  RSU8  OK NIL SK GM K
de  RQO61  GM K
RPB  de  RQO61  QSA ? K
RQO61  de  RPB  QSA 4 K
de  RQO61  QSA 4 NIL SK K
de  RPB  NIL SK
RFY  de  RQO61  QSA ? K
RQO61  de  RFY  QSA 4 K
de  RQO61  QSA 4 NIL SK K
de  RFY  OK NIL SK
RAN64  de  RQO61  QSA ? K
de  RAN64  QSA 5 K
de  RQO61  QSA 4 NIL SK K
de  RAN64  OK NIL SK
RAN66  de  RQO61  QSA ? K
de RAN66 QSA 5 K
de RQO61 QSA 5 NIL SK
RAM69  de  RQO61  QSA ? K
de  RQO61  QSA 4 NIL SK

Prises de contact quotidiennes à 06H00z, 10H00z et 12H00z  du lundi au vendredi :

- 0545z (±) : 06905 RQO61 : Russian Maritime Border Guards 0548z CW RQO61 contacte RIK (QSO et Infos concernant l'opérateur : for RQO61 est OP4) en Simplex
- 0600z (±) : 06905 RQO61 : Russian Maritime Border Guards 0600z CW RQO61 contacte 6 stations secondaires (RSU8 ; RPB ; RFY ; RAN64 ; RAN66 ; RAM69 : QSO, NIL et SK) en Simplex
- 1000z (±) : 06905 RQO61 : Russian Maritime Border Guards 1000z CW RQO61 contacte 7 stations secondaires (RSU8 ; RPB ; RFY ; RAN64 ; RAN65 ; RAN66 ; RAM69 : QSO, NIL et SK) en Simplex
- 1145z (±) : 06905 RQO61 : Russian Maritime Border Guards 1146z CW RQO61 contacte RCD54 et RAM69 (QSO et NIL SK – For RQO61 est OP4) en Simplex ??
- 1200z (±) : 06905 RQO61 : Russian Maritime Border Guards 1202z CW RQO61 contacte 5 stations secondaires (RSU8 ; RPB ; RFY ; RAN65 ; RAN66 : QSO, NIL et SK) en Simplex

Normalement de prise de contact les samedis et dimanches.



- Le réseau RIQ88 :

Ce réseaux est présent toute la journée sur la fréquence 4940,5 kHz. La station dirctrice (RIQ88) contacte les stations RAI62 et RAI63.

Si les contacts ne peuvent pas se faire en télégraphie, le réseau passe alors en phonie, mode LSB.

Les indictifs alors utilisés sont GARANTIYA (pour RIQ88) ; GORNILA (pour RAI62) et GANILA (pour RAI63).

Les messages déjà entendus sont du type :

RIQ88 de RAI62 QTC 26 = 8303 1700 0892 1800 0892 = 1900 0893 = 2000 0893 = 8301 2000 0893 = K

RAI62 de RIQ88 OK QSL = QRX 0800 K

RIQ88 de RAI62 OK QRX 0800 K

RAI62 de RIQ88 OK SK

RIQ88 de RAI62 SK

RAI63 de RIQ88 QSA ? KRIQ88 de RAI63 QSA 4 K

RIQ88 QSA 5 QTC = 26 = 8301 2000 1004 = K

RIQ88 de RAI63 QSL = QTC 26 = 8303 1700 796 421 = 1800 791 420 = 1900 796 426 = 2000 797 422 = 8301 2000 795 422 K

RAI63 de RIQ88 QSL QRX 0800 K

RIQ88 de RAI63 OK SK

RUSSIE TRANSPORT NET NAVAL AIR FORCE

Ce réseau très actif, est le dernier réseau mondial qui travaille régulièrement en mode télégraphie pour les petits avions de transport.

La fréquence utilisée est 8816 kHz : elle est située au début de la bande aviation des 8 mHz. La fréquence 7932 kHz est une fréquence d'urgence.

En outre, les stations assurent la liaison, séparément, sur l'une ou l’autre des fréquences, et sont souvent entendues ou en communication avec Moscou-Vladivostok (RJF94-RCH84)


station

Indicatif - CW

Indicatif - USB

description

MOSCOU

RJF94

PRIBOY

ATC région centrale

VLADIVOSTOK

RCH84

MONOLOG

ATC région de l'Est

Petropavlovsk-Kamtchatski



base

Sovetskaya Gavan '



base

KALININGRAD

RCB

KRAKET

ATC région de l'Ouest

Chkalovsk



base

Nivenskoye



base

Bykhov



base

MURMANSK

RJC38

NOVATOR

ATC District Nord

Olenia



base

Arkhangelsk



base

Severomorsk



base

Kipelovo



base

SEVASTOPOL

RJC48

NORKA

ATC Région Sud

Gvardeyskoye



base

Vesëloye



base

Oktyabrskoye



base

Kulbakino



base


Indicatifs non alloués : manque de renseignements

  • RDG90 (Base :Flotte de la mer Noire ??)

  • RJC62 aviation navale ?

  • RJF95 (Base : Mer Aviation, Extrême-Orient??)

Messages météorologiques :

Une fois en mer ; les navires sont obligés de transmettre des messages météorologiques : selon la norme du « meteo code international FM-13 ».

Ces messages sont utilisés par les stations et les instituts météorologiques pour créer des prévisions. Les messages qui ont des des informations ont bien précises, doivent être 4 fois par jour : aux normes du « meteo OMM » : à savoir toutes les 6 heures  (soit : 0000, 0600, 1200, 1800 UTC) sur les fréquences maritimes «civiles» de l'OMM : soit 8345 kHz et 12464 kHz.

La marine russe a aussi d'autres réseaux qui transmettent ce genre d'informations : ces réseaux sont notamment dirigés par les stations RJD99 et RJD52.

Voici un télégramme envoyé par le navire RMLZ à la station Severodwińska (RJD99)

VVV
RJD99 RJD99 DE RMLZ RMLZ QSA? QTC K 
141 15 7 2206 141 = FOR RJD65 RJH74 RJD90 = 07181 99666 10343 41/94 90208 10060 40000 51053 70222 8//// 22200 07011 + RMLZ

La structure des télégrammes FM-13 est simple et très efficace. Elle donne une grande quantité d'informations codées et est très utiles aux météorologues … mais pas qu'à eux !!!

Le premier groupe comprend jours d'observation, le type et les paramètres d'observation, les groupes 2 et 3 indiquent la position géographique … c'est super … pour des navires de guerre !!!

Le dernier groupe du message est spécifique aux réseaux russes :

- les 2 premiers chiffres indiquent le jour de l'envoi du messagerie,
- les 3 chiffres suivants indiquent le nombre de groupes du message.

Vous voulez plus d'informations, je vous invite à aller voir la page de notre ami F1AGW Jean-Louis (chapitre 7) : http://f1agw.free.fr/Synop/Synop.htm

Sa page est très complète



Conclusion :



Voilà terminé « ma petite présentation » de la marine russe … pour un passionné de télégraphie comme moi … c'est un bonheur de suivre et d'écouter ces différents réseaux.

Vous vous doutez aussi que ce que j'entends … n'est qu'une partie des émissions en télégraphie » …

D'autre part, comme la marine « ne roule pas toute seule » … cela implique aussi beaucoup d'autres réseaux (de l'armée de terre, mais aussi de l'Armée de l'Air Russe) qui eux aussi, même si ce n'est pas leur mode de transmission principal qui eux aussi émettent en télégraphie …

En fin d'article vous trouverez la liste des indicatifs de la marine russe, mais aussi de certains réseaux « affiliés » : ce classement est par ordre alphanumérique …

les indicatifs de la marine russe et des réseaux affiliés

(fichier au format PDF)


Sources :

http://planesandstuff.wordpress.com/russian-navy-callsigns/

http://sp8wjt.cba.pl/rus_navy.html

https://commons.wikimedia.org/

http://f1agw.free.fr/Synop/Synop.htm




RETOUR